Covid-19 : La CFDT Île-de-France s'engage pour conjuguer reprise d’activité et transports

Publié le 28/05/2020

Cinq millions de voyageurs empruntent chaque jour les transports en commun en Île-de-France. Comment assurer la sécurité sanitaire dans les RER et métros ? La CFDT d’Île-de-France a contribué au débat avec les pouvoirs publics et signé un texte portant sur les « modalités d’organisation pour le recours aux transports en commun en période de déconfinement ».

Les parties prenantes sont le conseil régional, Île-de-France Mobilités, le préfet, la Direccte, la Ville de Paris, la RATP, Transilien, l’association des maires d’Île-de-France, la chambre de commerce et d’industrie (CCI), les organisations patronales régionales et la CFTC d’Île-de-France, les autres organisations syndicales s’étant retirées de la discussion. Les signataires s’engagent à privilégier le télétravail, mettre en œuvre des horaires étalés afin d’éviter une forte fréquentation aux heures de pointe, fournir des équipements de protection sur les lieux de travail, favoriser les mobilités alternatives et, point essentiel, encourager la négociation d’accords de reprise avec les IRP. « Nous avons inscrit une véritable reconnaissance du dialogue social dans ce texte, se réjouit Philippe Lengrand, secrétaire général de la CFDT Île-de-France. Les équipes pourront se référer à cet engagement commun. »

Le sujet de la relance économique s’impose aussi

Au fil des visioconférences entre partenaires sociaux et pouvoirs publics, le sujet de la relance économique s’est aussi imposé. « Le choc risque d’être monstrueux dans une région dont l’économie repose fortement sur le tourisme, l’hôtellerie-restauration, le commerce, la communication, le spectacle », souligne Philippe Lengrand. Le texte signé comporte l’engagement de l’État à proposer aux partenaires sociaux « un échange plus large sur les questions d’économie et d’emploi ». Nul doute que la CFDT d’Île-de-France y prendra sa part !

mneltchaninoff@cfdt.fr